<Libellé inconnu>, Evènement / Annonce


Des scientifiques en herbe à Lyon 1 !

Dans le cadre du second congrès scientifique des enfants, une centaine d’écoliers de Vaulx-en-Velin a été accueillie à l’Université Claude Bernard Lyon 1, jeudi 12 juin 2018. Les huit doctorantes et doctorants de Lyon 1, Alexandre, Céline, Pierre, Diane, Audrey, Maud, Clément et Clotilde, qui avaient encadré ces élèves lors du congrès et de sa préparation, ont ainsi pu faire découvrir leur Université à leurs apprentis chercheurs.

Amphithéâtres, laboratoires de recherche, collections, rencontres d’étudiants et d’enseignants-chercheurs : pour les quatre classes vaudaises de CM1-CM2, la journée du 12 juin 2018 était consacrée à la découverte du monde de l’Université. Réunis le matin dans un amphithéâtre à Thémis, les élèves ont ensuite visité différents sites de l’Université :

  • l’Herbier de Lyon 1, où chaque enfant a pu confectionner sa planche d’herbier ;
  • le Laboratoire de Génie des Procédés Catalytiques et l’Institut de Physique Nucléaire de Lyon, où Alexandre et Pierre préparent leur thèse ;
  • les laboratoires des départements de Chimie et de Génie Chimique - Génie des Procédés de l’IUT, où les enfants ont pu questionner, comme des petits reporters, des étudiants en plein travaux pratiques.

         
          Visite du laboratoire LGPC.

Après un pique-nique sur le campus, les enfants ont eu droit à un véritable festival d’ateliers ludiques :

  • À l’atelier « électricité », les cheveux se dressent sur la tête et les éclairs crépitent autour d’un accélérateur de Van de Graaf ;
  • tandis que l’atelier « couleurs » compose une danse lumineuse de cyan, magenta ou jaune : les enfants découvrent la décomposition de la lumière blanche au moyen d’un prisme.
  • On rit à l’atelier « maïzena » quand cette dernière se met à danser sur les tubes préférés des enfants grâce à ses propriétés de fluide non-newtonien.
  • On frémit à l’atelier « séismes » en simulant un tremblement de terre et les enfants deviennent architectes : sur une table sismique, ils comparent la résistance aux séismes des maquettes de bâtiments qu’ils viennent de construire.
  • À l’atelier « cuisine moléculaire », on se régale. Les petits gourmands goûtent les billes colorées qu’ils ont cuisinées eux-mêmes et découvrent les lois scientifiques qui expliquent cette « drôle » de cuisine ; et dans la chambre à vide, la guimauve, comme un ballon, se gonfle et se dégonfle !
  • C’est à l’atelier « magie et mathématiques » que l’on reste bouche-bée. Régis, le mathématicien devine la date d’anniversaire de chaque enfant à l’aide de cinq grilles de chiffres : qui peut encore dire que les maths sont ennuyeuses ?!
  • Ce sont elles qui sont encore à l’honneur dans l’atelier « origamis » : on définit des angles, on repère des médianes et la géométrie devient origami. Avec précision, les enfants construisent ainsi des petits singes en papier coloré.
  • Les écoliers ont aussi mené l’enquête : à l’atelier « police scientifique », un crime a eu lieu… Les enfants analysent scientifiquement la scène de crime. Qui est le coupable ? Grâce à la science, les élèves s’amusent à résoudre l’énigme.


Ainsi tout au long de la journée, grâce à tous les étudiants, doctorants et enseignants-chercheurs qui se sont prêtés au jeu, les jeunes enfants ont pu découvrir un autre visage de la science et de l’université : un souvenir qui fera naître, peut-être, des vocations parmi les classes de Kenza, Cassiopée ou Salim…

Un grand merci à tous les enseignants-chercheurs et étudiants Lyon 1 qui ont donné de leur temps pour accueillir tous les enfants ! Merci également au Planétarium de Vaulx-en-Velin, notre partenaire pour l'organisation du congrès scientifique des enfants.



Les enfants découvrent l'Université Lyon 1 et les sciences avec les ateliers "Couleurs" (en haut à gauche),
"Police scientifique" (en haut à droite et en bas à gauche) ou "Cuisine moléculaire" (en bas à droite).
Retrouvez toutes les photos de la journée sur l'album Facebook

Crédits photographiques : Eric Le Roux / Direction de la communication Université Lyon 1
Publié le 15 juin 2018 Mis à jour le 20 juin 2018