Demande : Etudes scientifiques


Cycle menstruel & Sport : vers une meilleure prise en compte de la condition féminine

Les femmes ont toujours été sous-représentées dans les études en sciences du sport. En effet, seule une étude sur dix porte sur des populations uniquement féminines. Cela explique le manque crucial d’informations que nous constatons aujourd’hui quant à l’impact des spécificités féminines comme le cycle menstruel sur la pratique sportive.

Le Laboratoire Interuniversitaire de Biologie de la Motricité (LIBM) met en place dès maintenant un protocole de recherche de grande envergure, visant à mieux appréhender les effets du cycle menstruel et de pilule sur l’élasticité musculaire, au repos et en réponse à l’exercice. L’élasticité musculaire conditionnant à la fois le risque de blessure et la performance physique, ce protocole permettra de proposer une meilleure individualisation de l’entraînement de sportives de tous niveaux en fonction de leur cycle menstruel ou de pilule, afin de réduire leur risque de blessure musculaire et d’optimiser leurs performances sportives.

Ce protocole se déroule en 5 rendez-vous de 2 heures chacun, au LIBM sur le campus de la Doua (bâtiment Dubois). Lors de ces rendez-vous, une prise de sang, des mesures d’échographie et de force musculaire des ischio-jambiers seront réalisées afin de préciser l’impact du cycle menstruel et de pilule sur divers paramètres musculaires.

Pour en apprendre plus sur ce protocole, n'hésitez pas à nous contacter !

Publié le 26 septembre 2022