Geste éco-citoyen


Geste éco-citoyen : Récupération des objets

La récupération des objets permet une économie circulaire, terme utilisé lorsque nous faisons référence au recyclage de la matière autant de fois que possible.

L’économie circulaire est une expression créée en 2002 dans un contexte de prise de conscience du phénomène de réchauffement climatique. C’est une expression générique désignant un concept économique prenant en compte les critères de développement durable en passant par des notions telles que l’économie verte, l’économie de l’usage où l’économie industrielle. Dans cette optique, plusieurs sociétés et associations ont développé des systèmes pour prendre en charge des objets tels que les meubles, vêtements, chaussures, emballages ou matériels électroménagers entre autres.

Le saviez-vous ?

La récupération des objets concerne les métaux, le verre, le papier mais aussi les matières plastiques, les piles ou encore les vêtements usagés ; deux groupes sont identifiables : les vêtements et l’ensemble des autres objets en fin de vie.

Récupération des objets non utilisables

Il est important de choisir à l’achat des objets construits dans le but de durer dans le temps, cela permet de limiter l’achat d’objets rapidement jetables et de réduire significativement les émissions de Gaz à Effet de Serre (GES).

Il est possible de réutiliser des objets non utilisables en éléments de décoration pour la maison. Cette technique permet d’offrir une seconde vie à des objets destinés à l’abandon.

Par exemple, un tronc d’arbre peut servir de rampe pour les escaliers, les bocaux en verres peuvent être utilisés comme vases à fleurs ou objets de rangement divers.

Récupération des vêtements

La moitié des vêtements de la grande distribution ne trouve pas d’acquéreur à cause des changements de collections au fil des saisons. Les vêtements invendus sont soit redistribués à des œuvres humanitaires ou écoulés grâce à internet. Les marques préfèrent détruire la marchandise plutôt que de vendre à perte au risque d’altérer, de perdre voire de détruire leur image de marque. Cette destruction entraine des pertes de 250 à 442 millions (2) d’euros par an pour l’industrie textile.

D’après les chiffres de l’ADEME, il y existe chaque année 236kg de vêtements ou d’objets qui est incinérée ou envoyée en Centre d’Enfouissement Technique (CET). Grâce à la récupération, cette quantité pourrait être considérablement réduite.

La matière première utilisée pour fabriquer les vêtements subit de nombreuses transformations physico-chimiques avant d’aboutir au produit final, ces transformations sont sources de pollution importante. Grâce à la récupération, le minerai est conservé parce qu’il ne rentre plus dans le cycle production-utilisation-valorisation continuel des objets. 

Pour agir :

Il est possible d’effectuer des actions telles que :

  • Donner les vêtements et chaussures que nous ne portons plus aux associations
  • Amener nos vêtements usagés et nos vieux linges de maison dans les points d’apport volontaire qui se chargent de les collecter puis de traiter le textile pour produire des fibres réutilisables.
  • Faire de la récupération des objets non utilisables dans les foyers
  • Réutiliser nos vieux objets pour produire des éléments de décoration
  • Devenir éco-consommateur en achetant moins d’habits et d’objets de courte durée de vie.

Liens utiles :

Sites d’informations générales sur les pratiques de récupération

Outils et méthodes pour donner une seconde vie à nos objets

 

(1)     : Source : http://www.ecoemballages.fr

(2)     : Source : https://www.ademe.fr/


Ce « Geste éco-citoyen » est rédigé par les étudiants de l’Ig2e, en collaboration avec le pôle développement durable de la Direction du Patrimoine de l’Université. Une façon plus ludique de faire découvrir chaque mois des gestes simples permettant d’entrer facilement dans une démarche éco-citoyenne.
Publié le 1 avril 2016 Mis à jour le 29 juin 2018