Formation,


Les étudiants entrepreneurs encouragés par l'Université

© Eric Le Roux- communication Lyon 1

Parmi les engagements forts de l’Université Claude Bernard Lyon 1 se trouve celui de soutenir les étudiants dans la création d’entreprise. Répondant à une attente étudiante et contribuant à renforcer les liens avec le monde économique, l’Université a récemment franchit plusieurs grandes étapes pour être au plus près du terrain et encourager ses entrepreneurs en herbe.

Une volonté politique pour booster l’entrepreneuriat étudiant

Le statut « étudiant entrepreneur », créé par le Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche,  prévoit en particulier un accompagnement par deux tuteurs, l’accès à un espace de travail partagé, la possibilité de substituer le projet entrepreneurial à un stage. En parallèle, un diplôme « Etudiant Entrepreneur » a été créé. Il offre un cadre administratif et un programme pédagogique pour accompagner l’étudiant.
Impliquée de manière active dans ces deux actions pilotées au sein des Pôles étudiants pour l'Innovation, le Transfert et l'Entrepreneuriat (PEPITE), l’Université Claude Bernard Lyon 1 a nommé un référent pour l’entrepreneuriat, Melchior Salgado, et poursuit ses actions en termes d’accompagnement : un centre de ressources mutualisé avec l’INSA de Lyon est envisagé, ainsi que le partage progressif de la Filière Etudiant Entrepreneur (FEE), créée en 2014 et commune aux deux établissements.

L’intégration de la culture entrepreneuriale directement dans la formation

L’Université travaille également à l’intégration de cet aspect dans les cursus : l’entrepreneuriat a vocation à être pleinement inscrit dans la formation. Trois niveaux sont pensés : la possibilité pour les étudiants de licence de choisir une unité d’enseignement transversale de découverte de l’entreprenariat ; un approfondissement de ce sujet pour les étudiants de master à travers un module d’insertion professionnelle ; un accompagnement de projet entrepreneurial réel sur six mois en quatrième semestre de master ou en dernière année d’école d’ingénieur.

Question à Melchior Salgado, référent entrepreneuriat

Melchior Salgado © Eric Le Roux- communication Lyon 1

Selon vous, y a-t-il  une vraie force entrepreneuriale étudiante à Lyon 1 ?

Oui, je pense que le « terreau » est très riche au niveau des étudiants, si j’en juge par les retours obtenus suite aux
informations diffusées sur l’existence du statut d’étudiant entrepreneur.
De plus, bien que les situations soient très hétérogènes, il existe aujourd’hui des actions qui sont menées au niveau des composantes sur la création d’entreprises. La construction d’un parcours entrepreneurial à Lyon 1 contribuera à donner encore plus de visibilité à ces actions, et je l’espère à développer ces initiatives. Enfin, rappelons que la Secrétaire d'État à l'Enseignement supérieur et à la Recherche, Geneviève Fioraso signale que « 33% des étudiants souhaitent créer une entreprise ou une activité pendant leurs études, mais seuls 3% le font, faute d’un accompagnement adapté ». Il y a donc un beau chantier en perspective pour notre université qui compte presque 40 000 étudiants !

Publié le 2 février 2015 Mis à jour le 17 octobre 2016